Phrase du jour : des mouches et des noeuds

L’aïkido in situ consiste  à marcher naturellement en chassant les mouches, tout en faisant, à l’occasion, des nœuds dans l’espace.

– Et vous avez attendu sept mois, sans déposer de billet sur votre blog, pour nous dire ça… ?

– En plus, je crois que je me répète. Attendez… oui, c’était le 10 mars 2012, j’avais écrit : « observez, par exemple, comment nous chassons spontanément une mouche qui vient se poser sur notre front… Si votre mental est neutre, votre geste sera simple, léger, économe. En revanche, si votre mental est crispé, alors votre geste ne sera ni simple, ni léger, ni économe, mais excessif et dispendieux en énergie. » (ici) Donc, c’est pire que ce que je pensais.

– Pire ? Que voulez-vous dire ?

chasser une mouche banane

– Non, pas comme ça, évidemment. Plutôt comme ça :

Ueshiba geste simple

– Ou encore plus spontané, inconscient, presque désinvolte, hors de tout contexte martial :

Ueshiba doigt levé

– C’est bien le fondateur de l’aïkido ?

– Oui, c’est lui.

– Il semble expliquer quelque chose.

– En effet, mais il ne dit rien. Il lève la main, le doigt érigé, mais il ne dit rien.

– Que faut-il comprendre ?

– Demandez plutôt ce qu’il faut regarder.

– Et que faut-il regarder ?

– C’est une leçon pratique d’attention.

– Pourquoi ?

– Parce que tout le monde regarde le doigt levé.

– Et… ?

– Moins nombreux sont ceux qui prêtent attention au reste de son corps.

– Ok. Et… quel rapport avec les mouches ?

– Pour les chasser correctement, il faut avoir les pieds sur terre. Autrement dit, il faut être dans la gravité, en contact avec le centre de la Terre, enraciné. C’est le cas de Ô senseï Ueshiba. Le geste lui-même sera très léger, mobile et spontané.

– Et quant aux nœuds…?

– Ah oui, les nœuds…

noeuds

– … Vous avez là, en gros, toutes les techniques d’aïkido. Les nœuds représentent donc, très concrètement, les chemins suivis pour canaliser les flux, déséquilibrer, contrôler ; et le geste de « chasser la mouche » exprime la sensation de détente corporelle, d’immédiateté, et de fusion du corps et de l’esprit dans le geste. La forme du nœud permet de chasser la mouche (ou de l’attraper). C’est une vision inspirante.

– Quelque chose à ajouter… ?

– Non. Je vous souhaite une bonne pratique, à 360 degrés.

– Les mouches peuvent venir de partout, c’est ça…

– Elles nous gênent rarement. En revanche, la vie sollicite en permanence nos facultés d’accueil.

About Philibert de Strasbourg

Originaire de Strasbourg, mon prénom est un pseudonyme paraphonique directement inspiré de mon prénom et de mon nom réels. J'aime le son des cathédrales et le souffle des pages lues.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s