Ecole de la Respiration (Itsuo TSUDA) : aïkido et mouvement régénérateur

Itsuo TSUDA, respirer !

Voilà plus de vingt ans que j’ai lu les 9 volumes du travail de recherche d’Itsuo TSUDA, japonais installé en France, né en 1914 et disparu en 1984. Cette lecture m’avait enthousiasmé et fasciné. Je la recommande vivement à tous les pratiquants d’aïkido, d’arts martiaux, et à tous ceux qui s’intéressent au travail de l’énergie interne et à la respiration. Voici une piste vers le volume 1 ; à partir de là, à vous de rayonner.

Itsuo TSUDA a fondé à Paris, dans les années 70, un groupe de pratique de l’aïkido et du katsugen undo, le mouvement régénérateur. Itsuo Tsuda a été élève de maître Ueshiba, le fondateur, vers la fin de la vie de ce dernier. Il a également été l’élève de Noguchi, inventeur d’une pratique de rééquilibrage du corps par la respiration, à deux, le katsugen undo ou « mouvement régénérateur ». La biographie de Noguchi et les détails de cette pratique sont clairement expliqués dans les ouvrage de Tsuda.

L’originalité de l’enseignement de Itsuo Tsuda et qu’il allie la pratique de l’aïkido et celle du mouvement régénérateur. Régis SOAVI, élève de Tsuda, perpétue aujourd’hui cette double pratique dans son dojo parisien, celui de l’Ecole Itsuo Tsuda (120, rue  des Grands Champs, 75010 Paris, association TENSHIN).

C’est dans ce dojo, avec Régis Soavi et plus d’une vingtaine de pratiquants, que j’ai fait mon premier stage d’un week-end dans l’esprit de l’aïkido tel qu’Itsuo Tsuda l’avait perçu et compris de maître Ueshiba, et c’est aussi la première fois que j’ai pratiqué le mouvement régénérateur, dont je connaissais pourtant l’existence depuis plus de vingt ans ! C’est parfois tardivement que le fruit mûrit.

Ce stage est l’un de ceux qui m’a apporté le plus ces dernières années. Mais il faut que je présente pourquoi. Alors voilà, ce stage m’a apporté beaucoup parce que :

– cela faisait des années que l’aïkido tel qu’évoqué dans les livre de Tsuda me paraissait plus proche de l’aïkido originel de maître Morihei Ueshiba, et ce du fait que la dimension énergétique et spirituel (respiration, « souffles ») y était toujours présente et considérée comme consubstantielle à la pratique de l’aïkido,

– ce stage m’a rappelé des « choses » que je faisais il y a 27 ans lorsque j’ai commencé la pratique de l’aïkido à Strasbourg, avec Maître Clément PANZA, l’un des pionniers de l’aïkido en France, en 1958, et qui a aujourd’hui plus de 76 ans (il a organisé en 1961 et ensuite des stages en France / Alsace, en faisant venir Nakazono, Noro, etc.)

– les séances d’aïkido suivent un rituel tel que Tsuda l’a conservé, avec un salut plus élaboré. Régis Soavi récite le norito devant la calligraphie du vide…  L’atmosphère s’installe, l’esprit émerge.

Mais je crois que, plutôt que de m’étendre, le plus simple pour que vous compreniez bien ce que j’ai fait ce week-end là, c’est de lire l’entretien avec Régis Soavi, ici.

Je ne veux pas trop en dire. J’ai conservé pour ma part un certain nombre de notes, suite à ce stage différent.

Tsuda, présence au jo

 

Pour vous, je n’en retiendrai ici qu’une seule : la travail de la respiration. Pas simplement de la respiration physiologique, mais la respiration des « souffles » et l’exercice, en sympathie, de leur coordination, en soi-même, et avec l’autre. Respirer avec l’autre. J’ai retrouvé là un principe tout simple qui semble avoir disparu de nos dojo et de nos stages, un principe fondamental : la fusion des ki consiste à apprendre à respirer avec l’autre, à fusionner les souffles (esprit/attention/respiration/mouvement).

J’ai eu enfin plaisir à entendre Régis Soavi dire que travailler la technique et encore la technique et toujours la technique… en attendant que quelque chose comme le « ki » émerge un jour était… (je ne sais plus les mots exacts, mais l’idée était que ça ne servait à rien, que c’était même à l’opposé de l’esprit de l’aïkido). Je rejoins cela ; je l’ai senti autrefois, puis je l’ai perdu ; je le retrouve aujourd’hui. Il faut se disposer à éprouver le ki. Alors, qu’est-ce que c’est ? Une « foutaise » orientale ? Ce n’est certes pas un concept scientifique. Ce n’est pas vraiment rationnel… mais ce n’est pas déraisonnable pour autant. Cela se rapproche de ce que l’on ressent, de ce qui émerge d’une belle poésie ; de l’amitié ; d’un amour ; ou d’un regard, même assassin ; il y a du ki partout. C’est une notion générique qu’on pourrait exprimer par « sensation », « sensitivité », « émotion », « éprouvé », « énergie sensible ». C’est tout ce qui passe entre deux êtres, et entre un être et le monde, et qui relève de l’éprouvé. Le « ki » existe-t-il vraiment en tant que support énergétique, ou énergie lui-même? Je n’en ai aucune idée. Mais ce n’est pas tellement important ! Ce qui est important c’est ce vers quoi vous guide cette notion de ki. Elle désigne quelque chose que l’on peut éprouver et qui est au coeur de l’art, de la création, de l’aïkido en tant qu’art de fusion créative des souffles. Eh oui, dit comme ça… – Poésie pure ? Délire new-age ? Fascination exotique ? Chamanisme facile ? Je n’en sais rien, je n’en sais rien, et encore une fois je n’en sais rien. Ce n’est qu’un mot, « ki ». Pourquoi souriez-vous quand quelqu’un sourit ? Ah oui, il y aurait des « neurones miroirs » (récente découverte en neurologie). Mais pourquoi y a-t-il des neurones miroirs ? Je propose une vision, une hypothèse : nous serions tous des miroirs, des miroirs des autres et des miroirs du monde ; si ça se trouve, le monde lui-même est un miroir. Le tout est d’arriver à VOIR les choses comme cela. Et elles deviennent comme cela. C’est au-delà de l’objectivité. C’est… l’autre côté du miroir d’Alice : là où le ressenti est objectif. Ce qui est ressenti fait partie du réel  – est réel ! Peut-être même est-ce LE réel.

Je crois que le mystère nous fait vivre ; le goût et la sensation du mystère. L’accueillir, ce sens du mystère, est un bienfait. Nous marchons sur un immense mystère, dans un mystère global, englobant, dans le ventre du mystère. Pratiquer l’aïkido avec un petit esprit, sans mystère, sans joie du mystère, c’est comme de travailler à la chaîne, d’être à l’usine et de faire toujours la même chose. Pareil dans la vie. Marcher dans le mystère permanent et continue, quel bonheur ! C’est l’essence même du vivre poétique.

Voyez-vous à quoi m’a reconduit ce stage ?

Tsuda, méditant

 

Pistes :

Vers Itsuo Tsuda (avec en lien sur la page un article sur lui paru dans Génération Tao).

Enregistrement de Itsuo Tsuda : Qu’est-ce que l’aïkido ?

Vidéo où Itsuo Tsuda explique, puis pratique.

Une page sur le seitaï, le katsugen undo et la respiration suivant la pratique de Noguchi, et tout ça sur une page perso (Jean-Michel Kiat) du… laboratoire « Structures, propriétés et modélisation des solides » de l’Ecole Centrale de Paris / CNRS ! Une excellente synthèse, à lire en totalité y compris par les aïkidoka, même quand ça ne parle pas d’aïkido.

Publicités

About Philibert de Strasbourg

Originaire de Strasbourg, mon prénom est un pseudonyme paraphonique directement inspiré de mon prénom et de mon nom réels. J'aime le son des cathédrales et le souffle des pages lues.
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

One Response to Ecole de la Respiration (Itsuo TSUDA) : aïkido et mouvement régénérateur

  1. Michel dit :

    Je vois à quoi t’a reconduit ce stage.
    Comme la relecture du recueil le souffle du monde d’Yves Simon pour moi voilà quelques jours,
    Comme mon retour à la pratique de l’Aïkido …
    Ce que tu évoques fait ressurgir le souvenir paisible de la lumière d’un certain dojo strasbourgeois au moment du salut. Cette lumière était sans doute chargée d’un Ki capable de jeter des ponts entre les êtres par delà l’espace et le temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s