Atemi en aïkido : où et quand les donner s’il le fallait ?

 

bing ! oh !

 

La question que tout le monde (!) se pose régulièrement c’est: l’aïkido est-il VRAIMENT efficace ?

Question complexe qui nous demanderait d’abord poliment de bien vouloir définir ce que l’on entend en par « efficacité ». L’ouvrier efficace est celui qui bosse et produit beaucoup sans se plaindre. Le dormeur efficace est celui qui dort à poings fermés, se réveille frais et dispo et se réjouit de se recoucher, sans faillir à sa réputation. Un président efficace ? Ca c’est une autre question…

Ceux qui me connaissent seront peut-être surpris de l’intérêt que je porte et du plaisir que je prends à cette petite vidéo à base de coups de poings en aïkido. Regardez-moi ces magnifiques atémis ! admirez la puissance contenue de ces percussions souples et précises ! enfin réjouissez-vous de voir que les formes de l’aïkido sont de véritables « emballages cadeaux » à l’intérieur desquels se tient, prêt à bondir, le ressort d’une énergie interne percussive et – pour qui ne travaillerait que dans l’esprit d’un jutsu et non d’un do – proprement destructrice.

Et où c’est tout ça ? C’est ici.

Atemi ? Il y a « atemi » et « atemi ». L’atemi de simple prise de distance, sans contact nécessaire ou alors léger, pour ralentir un moment de l’action, maintenir ou rétablir un ma-ai. Et l’atemi percussif-destructif, comme au karate, du moins dans l’image d’Epinal qu’on s’en fait. Nous savons que l' »efficacité » de l’aïkido n’est pas destructrice, mais de préservation. A partir d’un certain niveau de pratique, il est toutefois intéressant de connaître les cibles et les moments où des atémis percussifs seraient possibles. C’est parce qu’ils demeurent possibles que l’assaillant réel n’orientera pas son corps vers les zones de l’action rapprochée où ils peuvent jaillir. S’il s’y aventure, c’est à ses riques et périls. L’aïkidoka, pour ne pas mettre l’autre en danger, doit savoir où est le danger ; il doit savoir suggérer ce danger (ici les atémis) pour que l’autre prenne soin de garder ses distances : la bonne distance que nous aurons ainsi su ajuster.

About Philibert de Strasbourg

Originaire de Strasbourg, mon prénom est un pseudonyme paraphonique directement inspiré de mon prénom et de mon nom réels. J'aime le son des cathédrales et le souffle des pages lues.
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s