Un brin de sagesse tibétaine…

Un moine tibétain marche sur une route glacée de montagne et entend un faible pépiement.
Il regarde autour de lui et voit au pied d’une haie, un tout petit moineau à moitié mort de froid. Il le prend et le réchauffe dans ses mains.
« Que faire, s’interroge-t-il ? Si je le garde avec moi, il va salir ma robe et au couvent le chat le mangera.
Si je le laisse ici, il va mourir de froid. »
Soudain une idée lui vient : pour le protéger du gel, il place loisillon dans une bouse fumante de vache sacrée, et poursuit son chemin lâme en paix.
L’oisillon se réchauffe et commence à chanter à plein gosier sa joie d’être encore vivant. Un renard qui passe par là, entend la bouse de vache chanter.
Intrigué il s’approche, découvre notre moineau et le croque.

Trois moralités à cette histoire :
1) Celui qui te met dans la merde ne te veut pas forcément du mal.
2) Celui qui t’en sort ne te veut pas forcément du bien.
3) Quand tu es dans la merde, ferme ta gueule !

(Ok, c’est un peu direct… Mais c’est ce qu’il faut, parfois, pour faire passer un message.)

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

About Philibert de Strasbourg

Originaire de Strasbourg, mon prénom est un pseudonyme paraphonique directement inspiré de mon prénom et de mon nom réels. J'aime le son des cathédrales et le souffle des pages lues.
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s