Stage avec Maître Tamura, 4-5 déc. 2007, à Saint-Dizier

Organisation fluide et détendue. Du monde, mais pas de cohue. Un grand gymnase avec suffisamment de tatami. Simplicité et sobriété.

Samedi matin : stage enseignants.

Samedi après-midi et dimanche matin : stage pour tous.

 

Autant il est possible de faire le compte-rendu d’un stage axé sur les techniques, autant il est délicat voire impossible d’en faire un lorsque l’essentiel du travail est interne.

Tout au plus puis-je essayer de dire ce que j’ai ressenti lorsque Maître Tamura m’a fait travailler.

Cela a eu lieu à deux reprises. La sensation a été identique, et ce quelle que soit la technique.

Ce que j’ai ressenti, venant de lui :

* aucune opposition : une neutralité parfaite.

* cela va de pair avec une présence/absence : Maître Tamura est là, mais il est vide. Je peux rapprocher cette sensation de celle que j’aurais à tenir une branche d’arbre, par exemple : il y a bien une présence, mais personne à l’intérieur. L’ego est mis de côté.

* son mouvement démarre au moment de ma saisie. Et dans ce moment, il démarre en une fraction du temps précise, qui se joue au dixième de seconde (j’essaie de comprendre et de rationaliser mes sensations).

* il me renvoie ce que je lui donne… ou même plutôt : ce que mon corps lui donne. Il utilise les failles de mon corps (placement) et de mon attention (vigilance).

* ce mouvement s’apparente à une coupe, qui passe sous ma force et revient sur moi, ou même en moi. Son mouvement me traverse et me renverse.

* ma chute me donne l’impression d’avoir rebondi contre quelque chose : par une surface plane verticale, mais plutôt un ballon gonflé.

* je n’ai pas l’impression d’avoir senti deux temps dans son mouvement, un temps d’absorption puis un temps d’entrée irimi. Je n’ai senti qu’un irimi. Le mouvement d’appel ou d’aspiration, s’il existe, n’était pas perceptible.

Voilà ce que je peux en dire.

Lorsqu’il m’a saisi les poignets (ryo te dori), je n’ai pas pu faire le mouvement de tenchi nage. Je m’y suis pris à trois fois.

La dernière, il m’a laissé entrer et… j’ai spontanément placé ma main derrière son dos pour le retenir (comme s’il allait tomber !) C’était pour moi un mouvement naturel de protection de mon uke. Maître Tamura a souri et… m’a tapé sur l’épaule. Ce geste a provoqué en moi, le soir même et le lendemain, des sensations plus proches de visions intérieures que de conjectures. Voilà ce que son geste a signifié en moi ; toutes les significations sont possibles simultanément… et toutes vont avec un trait d’humour :

« C’est pas mal, mais il y a encore du boulot ! »

« Toi, t’es grand ! »

« Bouge le bas de ton corps en même temps que le haut : travaille la coordination bas/haut. »

« C’est gentil de me retenir… mais ne t’inquiète pas pour moi. »

« Occupe-toi de ton centrage plutôt que du mouvement »

« Pense à absorber avant d’entrer (yin, puis yang) »

« Tu en es encore au début mais ça va dans le bon sens. »

En fait, son geste final, plutôt amical, avec le sourire, a ancré en moi ce qu’il m’avait montré ou plutôt fait sentir les deux minutes précédentes.

Maître Tamura maîtrise la biomécanique du corps de uke, dont il a une perception globale, dans l’instant.

Il maîtrise aussi l’intention de uke, son niveau de vigilance, la nature et la dynamique de son attention.

J’ai senti qu’il me contrôlait en totalité en tant que personne avant même d’engager un quelconque mouvement. Il contrôlait déjà mon attention et ma conscience, de façon plus profonde que je ne le fais moi-même. Il avait plus de prise sur moi que moi-même. On peut dire qu’il était plus en contact authentique avec ma nature que moi-même je ne le puis.

Qui est celui qui vous connaît mieux que vous même ?

 

 

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

About Philibert de Strasbourg

Originaire de Strasbourg, mon prénom est un pseudonyme paraphonique directement inspiré de mon prénom et de mon nom réels. J'aime le son des cathédrales et le souffle des pages lues.
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s