Le déséquilibre et le réflexe de rééquilibration

 

Agir sur le corps… ? Ou bien agir sur les réflexes naturels du système nerveux ?

Le dernier stage de Jean-Pierre Lafont m'y fait réfléchir…

Je ne cesse de retourner dans mon esprit les images de JP Lafont faisant ses mouvements… Pourquoi ça marche ? Où est la magie ?

Il "neutralise" l'attaque de l'autre en la laissant s'exprimer jusqu'au point où elle est inoffensive (par rotation, spirale d'absorption).

Puis dans un second temps, sans rupture, il entre dans la sphère de uke, en suivant le réflexe de rééquilibration de celui-ci.

Il s'agit bien d'un réflexe : uke ne réfléchit par pour se rééquilibrer ; c'est un processus réflexe, un automatisme du système nerveux, et c'est avec ce processus que l'aïkidoka doit jouer.

Il ne s'agit en aucun cas de travailler sur les segments du corps de uke… mais de travailler sur son jeu de réflexes de rééquilibration.

Il s'agit de travailler avec le système nerveux de uke, et non sur son corps extérieur.

L'aïkido n'est pas un catalogue d'actions mécaniques. Il est un art de la sensibilité biomécanique, et plus encore un art de la mise en phase de soi-même avec le système de réflexes de rééquilibration de uke.

Voilà où j'en suis dans ma réflexion.

Conséquence : aucun mouvement que l'on voudrait "plaquer" sur le corps de uke ne peut être appelé un mouvement d'aïkido.

Les seuls mouvements qui sont des mouvements d'aïkido sont ceux qui suivent parfaitement les mouvements de uke, qu'il s'agisse de son mouvement d'attaque, puis de son mouvement de rééquilibration réflexe après que son attaque ait été absorbée jusqu'à son point de neutralité (ni plus, ni moins).

En aucun cas l'efficacité d'un aïkidoka n'est affaire de volonté.

Elle est affaire de sensibilité, d'ouverture à l'autre, d'accueil et d'accompagnement.

Véritablement, il s'agit moins d'un art martial que d'un art amical !

Envisagé d'un simple point de vue (bio)mécanique et martial, ce n'est au mieux qu'un aïki-jutsu.

C'est l'attaque et les mouvements réflexes de uke qui vous guident. Ce n'est pas vous qui guidez. Vous, vous devez vous laisser couler au plus près des mouvements du corps de uke, que vous complétez.

Vous êtes une éponge : vous absorbez uke en absorbant son attaque. Puis vous êtes des rails : vous guidez uke dans la direction de son réflexe de rééquilibration.

Entre les deux, il y a eu un moment de parfaite neutralité, un moment plaque-tournante extrêmement bref : c'est l'instant où l'esprit et le corps de uke n'ont pas encore réagi par réflexe, mais vont le faire (dans 1 dixième de seconde ?). Et vous, vous suivez la direction de ce réflexe en le canalisant.

Impossible à faire sans avoir fait taire notre volonté d'agir.

Impossible à faire tant qu'on veut "faire" une technique (d'aïkido ou autre).

Impossible à faire si l'on veut s'imposer à l'autre, lui en montrer, bref opposer notre corps et notre ego aux siens.

Impossible à faire tant qu'on s'imagine pratiquer un art martial et que l'on a encore quelque chose à se prouver à soi-même.

 

                                                                                             P.H.

 

 

_________________________________________________

Un blog aïkido fort intéressant, notamment pour ses articles :

http://sakuradojo.over-blog.com/

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

About Philibert de Strasbourg

Originaire de Strasbourg, mon prénom est un pseudonyme paraphonique directement inspiré de mon prénom et de mon nom réels. J'aime le son des cathédrales et le souffle des pages lues.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s