Stage de Jean-Claude Joannès, 3 et 4 juin 2006, Saint-Dizier

 

(Compte-rendu du samedi 3)

Stage très technique, comme toujours avec Jean-Claude.

Il est difficile pour quelqu’un n’ayant pas participé à ce stage de pouvoir retrouver les techniques à partir des descriptions ci-dessous. Toutefois cela donnera une idée de ce qui a été travaillé et servira de memento à ceux qui étaient présents.

Légende

T : Tori (fait la technique sur l’attaque de uke)

U : Uke (attaque et " reçoit " la technique)

Mains nues

Technique 1 : soto kaiten, retournement de Uke, fin en immobilisation

T : Shomen uchi à U : saisi gyaku hanmi katate dori et attaque en chudan tsukià T : taï-no-henka (rotation du tronc sans bouger les pieds, pour entraîner uke) à T : soto kaïten, puis saisie au col et saisie au poignet (pouce à l’intérieur, vers soi) ; puis T retourne U par pression sur la nuque avec la main qui a saisi le col tout en changeant la position de cette main qui passe alors au dessus du poignet de U. Immobilisation de U, son bras en extension, T tenant toujours le col de U

Technique 2 : même mouvement que précédemment, mais fin en kote gaeshi

Tori

ne change pas la position de la main sur le poignet de Uke, de manière à se retrouver dans la bonne position pour le kote gaeshi.

Technique 3 : même mouvement que précédemment, mais fin en ude kime nage

Après que Uke ait été retourné par Tori, Uke réattaque en jodan tsuki ; aussitôt Tori fait un grand tenkan et place le bras de Uke en contrôle (=kime) ude.

Le point technique à respecter selon Jean-Claude Joannès : le tenkan doit être bien complet, de manière à ce que Tori se retrouve presque dos à dos avec Uke, sont bras en action inverse bien contrôlé avec le bras contre soi (niveau juste au-dessus de la hanche) ; ensuite il suffit d’un petit mouvement de hanches vers l’intérieur pour " plante " le bras de Uke dans le sol. A doser !

 

Au jo

Chacun prend un jo.

Travail préliminaire (5 minutes): chudan no kamae ; l’un ouvre un peu ; les deux attaquent simultanément leur centre (niveau chudan)

Technique 1 : Immobilisation au sol avec les deux jo en ciseaux

Uke attaque en chudan ; Tori entre son jo au dessus du poignet avant de Uke (entrée en Omote). Tori passe son propre jo dans le dos de uke en remontant et en saisit l’extrémiité avec la main avant, puis il bascule son jo pour faire descendreuUke au sol. Il attrappe alors le jo de uke et dans un mouvement de ciseaux l’immobilise au sol. Tori récupère alors les deux jo, simultanément, en les retirant.

Technique 2 : Etranglement avec les deux jo

Cette fois, entrée de Tori en Ura, en tsuki aux côtes. Il passe son jo entre le jo et la main avant de Uke. Il récupère son jo avec l’autre main pour un étranglement. Il s’empare du jo de Uke avec son autre main de manière à tenir maintenant les deux jo ! Il se retire en arrière avec un angle en tenant fermement les deux jo qu’il ramène le long de ses hanches.

Point technique : bien contrôler au-dessus du coude de Uke au moment de l’étranglement.

Le but de ces techniques et de récupérer l’arme de Uke, pas de l’immobiliser au sol ou de l’étrangler de manière définitive.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

About Philibert de Strasbourg

Originaire de Strasbourg, mon prénom est un pseudonyme paraphonique directement inspiré de mon prénom et de mon nom réels. J'aime le son des cathédrales et le souffle des pages lues.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s