Jeudi 6 octobre : ryotedori ; hanmi handachi waza ; jo/ken

 

Préliminaires

  • Simplement se tenir debout : sensation du passage du poids du corps vers l'avant, l'arrière, les côtés, lentement.
  • Posture de l'arbre.
  • Exercice de la marche "lourde", pour expérimenter le déséquilibre vers l'avant, récupéré aussitôt pour se propulser, se redresser, avancer…
  • Saisie ferme ryote dori : celui qui est saisi se relache, libère les articulations des poignets, des coudes, des épaules, grâce au poids des bras et à la force centripète.
  • On transforme ce travail de manière à absorber l'autre dans son centre, à le déséquilibrer ; on entre alors en kokyu nage construit sur la base d'un tenchi nage. Le déséquilibre se crée dès l'absorption, et s'amplifie dans l'entrée kokyu. Donc, phase 1 : yin ; phase 2 : yang. Avec fusion continue de l'une dans l'autre.

 

Hanmi handachi waza

  • Sur ryote dori :  kokyu nage, shi-o-nage, kote gaeshi, irimi nage
  • Sur shomenuchi : irimi nage

Sensation à travailler : poids des membres supérieurs, attraction terrestre, force centripète. Images à intérioriser : l'entonnoir dans lequel tout coule jusqu'au point central. Ceci plus pour le haut du corps, jusqu'au seika tanden. Pour le bas du corps, sensation d'une dalle de plomb qui descend dans un bain d'huile.

Ces images permettent d'intérioriser concrètement (=proprioception) les sensations à développer pour éprouver la force centripète et l'absorption de l'autre dans son centre.

 

Travail jo / ken

  • Shomen au ken. Réponse jodan tsuki inversé, suivi aussitôt d'une entrée à l'intérieur des mains de uke, par déplacement du corps irimi-tenkan, puis projection. Uke ne lache pas le ken, il le garde dans la main droite.
  • Shomen au ken. Réponse kote uchi (frappe au poignet) une fois en sortant à droite, une fois à gauche.

 

Conclusion : Toutes les techniques ont une même fondation : absorber l'autre dans son propre centre par la mise en oeuvre du centripète. Le déséquilibre se crée déjà à ce moment d'absorption central. Sans ce déséquilibre, sans cette capture du centre de l'autre, la technique elle-même ne donne rien, elle est plaquée, sans dynamisme intérieur.

D'où l'importance, derrière les techniques et pour les fonder, de travailler l'enracinement, la pesanteur, la sensation d'attraction terrestre (par l'exercice de la marche "lourde", par exemple, tout simplement), le relachement (qui seul permet de ressentir la pesanteur), et l'énergie centripète (par rapport à la centrifuge, moins employée, ou alors en toute fin de technique, et encore, ce n'est pas absolument nécessaire… tout dépend si on veut "envoyer" uke quelque part. Il suffirait en effet de le laisser à proprement parler "s'effondrer" devant soi).

Tout ceci peut être travaillé en étant parfaitement immobile ; notamment par la posture de l'arbre. Cette dernière peut être travaillée debout, assis ou couché. En fait, n'importe quelle situation posturale de la vie courante (pour peu qu'elle ne soit pas déséquilibré mais assez symétrique) peut être un vecteur d'expérience de la pesanteur, de l'unité du centre… Sentez vos organes, vos muscles, vos eau, et tous vos liquides internes descendre vers le bas ! C'est ce qu'ils font naturellement, mais le ressentir totalement, c'est moins courant.

 

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

About Philibert de Strasbourg

Originaire de Strasbourg, mon prénom est un pseudonyme paraphonique directement inspiré de mon prénom et de mon nom réels. J'aime le son des cathédrales et le souffle des pages lues.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s