Jeudi 8 septembre : sensations au ken et te katana (« main-sabre »)

 

Préliminaires

kokoro no jumbi dosa (aïki taïso de concentration), on se tient debout et on cherche à emplir le seika tanden de ki ; association d'un mouvement de montée et de descente des mains accompagnant la respiration.

Ame no tori fune (le mouvement dit "du rameur"). Toute la force physique est rassemblée dans le seika tanden et le corps se remplit de ki.

Furi tama : vibration des mains devant le seika tanden en vue de l'unification de l'esprit.

Rotation des hanches et du tronc. Exploration des limites de la sphère physique individuelle.

Ukemi mae. Ukemi ushiro. Shikko (on avance à genoux).

Répétition des 8 coupes au sabre.

 

Travail à deux, ken / ken

  • absorption avec le ken d'une attaque shomen avec ken.
  • il apparait nécessaire, avant de passer à la suite, de travailler la sensation du bon contact entre les deux ken. La sensation de contact est magnétique, comme deux aimants qui restent collés l'un à l'autre. Par ailleurs, le ken doit de lui-même revenir au centre, en chudan kamae, comme s'il était une branche d'arbre souple et "élastique" (branche de saule, bambou, roseau…), comme un ressort.
  • shomen au ken, réponse par un contrôle latéral du ken suivi d'un retour immédiat du ken en irimi avec coupe kesa giri niveau gorge. La rotation des hanches entraîne le mouvement. L'absorption et la coupe ne doivent pas se faire en deux temps, mais être liées dans un seul mouvement comme une vague qui déferle et reflue. Le contrôle du ken de l'autre se poursuit même pendant la remontée vers sa gorge. La coupe glisse de bas en haut (sur le ken, les bras, le torse, et pour finir la gorge.)

Ce dernier exercice prépare au

travail à mains nues de :

  • Nikkyo sur attaque shomen uchi

Du tranchant d'une main on contrôle la direction du poignet de uke, donc de son bras, et de tout son corps ; de l'autre main, on maintient souplement ce poignet pour qu'uke ne retire pas son bras.

Il s'agit de retrouver les mêmes sensations que celles explorées auparavant par le travail au sabre : sensations du contact magnétique et souple, timing… Ici le sens du déséquilibre doit être accentué. On revient sur uke pour nikkyo. On cherche peu à peu à fusionner l'absorption initiale et le temps d'entrée qui suit. La fin de l'absorption est déjà le début de l'entrée en nikkyo pour prendre le centre de uke.

Rapide présentation des caractéristiques biomécaniques respectives des 3 premiers principes : ikkyo (1 articulation verrouillée, le coude) ; nikkyo (2 articulations verrouillées, poignet et coude) ; sankyo (3 articulations verrouillées, poignet, coude, épaule).

  • Travail libre, à partir de shomen, sur  les trois premiers principes

Le rythme de travail s'accélère de lui-même et devient peu à peu plus soutenu. Il s'agit toujours, dans l'idéal, de suivre les sensations développées par le travail préliminaire au ken

Cette énergie "sportive" peu être canalisée à présent dans une perspective de randori.

  • Travail à deux de ryote dori tenchi nage

Ce mouvement de coordination des deux mains, terre-ciel, est travaillé dans le sens le plus pur du déséquilibre, sans force (afin que le randori qui va suivre soit avec aussi peu de force musculaire que possible).

On ouvre le tenchi par une rotation, taï no henka (rotation des hanches et du buste, sans bouger les pieds).

  • Randori par trois sur la base donnée ci-dessus

Rythme soutenu.

 

On calme le coeur et on laisse la température corporelle s'atténuer en s'allongeant sur le dos. On se laisse respirer.

Retour à genoux. Méditation type "zen" 2-3 minutes…

Fin de la séance.

 

Pistes

– Régine me laisse ici un commentaire : "J'ai trouvé cet été chez un bouquiniste un livre d'Albert Léon Meyer intitulé Kiaï, guide pratique d'éveil et de relaxation, éditions Marabout poche. Il traite du ki, et propose des exercices plus ou moins complexes de relaxation et de développement de l'énergie interne… Je ne sais pas quoi en penser, je peux faire des copies des pages exercices si toi ou d'autres personnes le souhaitent…"

– Pour les préliminaires kokoro no jumbi dosa, ame no tori fune (le mouvement dit du rameur) et furi tama, voir le livre  Aïkido de Maître Tamura (1984).

– Pour travailler la sensation de contact "collant", le travail du ken à deux c'est bien… mais il faudrait compléter par le travail du tui shou, qui se pratique en taï-chi-chuan. Il s'agit du travail des "mains collantes". Il serait très profitable d'intégrer cet exercice de sensations à l'aïkitaïso.

– Enfin, pour raffiner l'énergie, je prévois d'intégrer à toutes les séances d'aïkido, sur toute l'année, le travail d'apparence immobile appelé "posture de l'arbre", que l'on trouve en chi-kung. Cet exercice est réputé être un classique dans les arts martiaux… et cependant, on ne le trouve pas pratiqué en aïkido. Il équivaut à une sorte de "zen debout" et permet tout partculièrement d'apprendre à se relâcher, à dissoudre les tensions, à intensifier la respiration ventrale (taoïste ou bouddhiste) et à raffiner l'énergie interne. On trouvera par exemple l'explication de cet exercice fondamental dans l'ouvrage de Roland Habersetzer cité en référence dans les pistes de la note du 1er sept. ici même. Voir aussi ce qu'en dit Kenju Tokitsu dans son livre (cité au même endroit).

 

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

About Philibert de Strasbourg

Originaire de Strasbourg, mon prénom est un pseudonyme paraphonique directement inspiré de mon prénom et de mon nom réels. J'aime le son des cathédrales et le souffle des pages lues.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s